Esprit Campagne, un peu à l'ouest

mardi 16 septembre 2014

Work in progress...

Au gré de mes trouvailles, j'accumule quelques petits objets de mercerie, et plutôt que de les laisser dormir dans mes tiroirs, je les regroupe dans un tiroir d'imprimeur, dont les cases vides  se rempliront au fil du temps...

 

tiroir-a

 

tiroir-e

 

tiroir-b

 

tiroir-c

 

tiroir-d

Posté par Emma_MA à 10:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


lundi 15 septembre 2014

Peine Perdue, d'Olivier Adam

Je me réjouis à chaque nouveau livre d'Olivier Adam, certaine qu'il ne me décevra pas, c'est sans aucun doute l'un de mes auteurs français préféré. Ce roman ne déroge pas à la règle, il est pourtant assez différent des précédents, plus dans la forme que dans le fond. C'est souvent l'endroit où il situe son roman qui donne la tonalité de celui-ci, cette fois Olivier Adam a choisi d'écrire sur la Côte d'Azur, et donc ( oui, je sais, ça fait un peu cliché c'est l'unique reproche que je ferai à ce livre ) on va parler foot, pratiques magouilleuses voire maffieuses, bétonnisation à tous crins, chômage et illusions perdues. Ce sont là quand même des thèmes récurrents chez O. Adam, mais la misère n'est pas moins pénible au soleil.  Dans ce roman, on ne retrouve pas vraiment l'auteur lui-même (comme par exemple dans Les Lisières le précédent où il nombrilisait quand même à mort), mais il a choisi de donner la parole à une vingtaine de personnages, tous protagonistes de l'histoire, un chapitre par personnage. Olivier Adam écrit sur ceux qu'on n'entend jamais, sur les sans-dents pour reprendre une expression en vogue, ceux qui sont paumés dans leur vie et qui n'ont aucun espoir de s'en sortir. Il y a le footballeur qui aurait pu être trés bon mais qui est passé à côté de ses rêves, le vieux couple qui veut en finir ensemble avant d'être séparés par la maladie, l'ado en rupture de famille, une gamine devenue mère trop tôt, la travailleuse sociale qui tente d'aider les autres pour essayer d'oublier sa solitude et bien d'autres.... Peine perdue, cela signifie peut-être que pour certains, ils auront beau faire ce qu'ils peuvent, il est difficile d'échapper à son milieu social, à ce à quoi la société nous destine si on n'est pas né au bon endroit, dans les bons quartiers. Dans ce roman qui se déroule entre Marseille et Nice, une petite station balnéeaire qui ne vit que pour les touristes, on est loin du bleu, du soleil, de la plage et des gens heureux... On est en pleine tempête, il fait gris, moche et finalement tout échoue ou s'échoue sur ces plages rien moins que paradisiaques... Pas gai, Olivier Adam, c'est vrai, son truc à lui, ce sont les ratés, les ratés de la vie, les ratés tout court, mais c'est sans doute le meilleur écrivain pour dépendre le mal-être, le spleen, la désillusion. Son style d'écriture vous embarque, vous va droit au plexus, vous agace aussi parfois par sa noirceur ou par certains clichés faciles, mais on ne lâche pas le livre. A lire!

51ujfdFafoL

Posté par Emma_MA à 15:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 12 septembre 2014

Menu d'automne

 

 

tartine-a

tartine-b

 

 

Tartines figues-chèvre-jambon cru

- tranches de pain de campagne toastées

- une tranche de jambon Serrano par tartine

- figues fraîches

- une bûche de fromage de chèvre

- miel( liquide, de préférence)

- poivre, herbes de Provence

 

-Emincer les figues en tranches

- Sur les tranches de pain, disposer une tranche de jambon cru, puis les figues, poivrer, puis des rondelles de chèvre. Saupoudrer d'herbes, puis napper avec une cuillère à soupe de miel.

- Cuire 20 mn à 180°, terminer par 2-3 mn sous le grill (attention, le miel caramélise trés vite!) en surveillant (ce que je n'ai pas fait :-) )

Servir avec une salade verte.

 

 

Et pour le dessert, un crumble pêche-framboise!

 

crumble-a

Posté par Emma_MA à 09:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

lundi 1 septembre 2014

Bouquet d'automne...

 

 

hortensia-a

 

hortensia-b

 

hortensia-c

 

Posté par Emma_MA à 17:27 - Commentaires [17] - Permalien [#]

dimanche 31 août 2014

Mes livres

 

La-romanciere-Christine-Angot

 Je découvre l'écriture de Christine Angot, et j'aime beaucoup. Pourtant, jusqu'à présent, je n'avais rien lu d'elle, peut-être refroidie par les critiques dont sont l'objet chacun de ses romans.

A de nombreuses reprises, lors d'interviews je l'ai écoutée, et sa personnalité, sa façon de parler de ses livres, de son métier d'écrivain m'attire. Ses failles que l'on perçoit à travers ses mots aussi. C'e'st ce que j'aime dans ses romans, les écrivains bien portants et sûrs d'eux ne m'intéressent pas, les bons sentiments m'ennuient profondément. C'est pour ça que j'aime autant Olivier Adam, Houellebecq, Djian et d'autres encore.

Alors certes, il y a des passages crus dans son livre, mais ce n'est jamais fait pour provoquer, choquer, ça s'intégre parfaitement dans le passage en cours, Christine Angot parle souvent d'amour, et le sexe fait parti de l'amour, donc elle l'écrit, pas plus pas moins  que  la difficulté de l'attente, ou bien la douleur d'une rupture, celle qui fait pleurer des jours ou des semaines. Christine Angot écrit ce qu'elle vit, on peut aimer ou pas, mais jamais on ne doute de sa sincérité, il n'y a pas de calcul dans son écriture, pas de recette miracle utilisée pour faire un best-seller. Que ses livres plaisent ou non, elle s'en fiche un peu, l'écriture, c'est plus fort qu'elle et c'est pour elle une necessité. Alors, son écriture est assez bondissante, ça part un peu dans tous les sens, les dialogues s'insèrent parfois sans démarcation dans la narration, mais Christine Angot écrit comme elle ressent, parfois dans le désordre. Mais on lit facilement, on remet tout en place aisément,comme lorsqu'on écoute une amie nous parler d'elle, de ses sentiments.

J'ai lu Rendez-Vous, un de ses romans dans lequel elle évoque ses histoires d'amour, qui finissent mal en général... Elle y parle aussi de l'écriture, de la difficulté de tenir celle-ci à distance, de la violence aussi de certaines réactions face à ses livres mais avant tout de ses failles, de sa fragilité.

Elle me donne envie de poursuivre la lecture de ses romans, afin de mieux la découvrir, elle.

 

 

Et puis tout à fait autre chose, à l'opposé complet de ce qui précède, j'ai lu Trop, de Jean-Louis Fournier, un (tout,trop?) petit livre de 180 pages, dans lequel l'auteur part en croisade contre le trop qui régit notre vie actuelle: trop de choix, trop de diversité, trop de parfums dans les yaourts, trop d'auteurs de romans, trop de cadeaux pour les enfants, trop de plaquettes de beurre au rayon frais du supermarché...
Sauf que j'ai l'impression que JL Fournier finalement participe trop à cette cacophonie ambiante, il enfonçe des portes trop ouvertes avec ce roman qui se lit trop vite, en une demi heure (16€ quand même), écrit en trop gros, et finalement  ne nous apprend pas grand chose qu'on ne savait déjà. Bref, c'est selon moi
, le livre de trop.

 

trop

Posté par Emma_MA à 07:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]



jeudi 28 août 2014

couvrelit-noir

drapcurry-a

taies-SW-noir-a

serviettes-RG-grisinox-c

service-ML-griszinc-a

servicerose

 

** Des nouveautés en ligne sur Violette & Garance !**

Posté par Emma_MA à 20:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

lundi 25 août 2014

Yport et Veulettes sur Mer, août 2014

yport-e

yport-a

yport-b

yport-c

yport-d

yport-f

veulette-b

veulette-a

 

Ce mois-ci, il aura fallu ruser pour profiter du moindre rayon de soleil et admirer encore et toujours les belles couleurs de l'été normand.

 

 

 

Posté par Emma_MA à 16:49 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

jeudi 21 août 2014

Trouvailles de chine...

 

Ce jour-là, mes trouvailles étaient sur le même thème, la lessive.  Des baquets en zinc, l'un servira pour mes plantations au jardin. Quant à l'enseigne, elle vient d'une ancienne fabrique de machines à laver à quelques kms d'ici et c'est sa couleur bleue passée qui a attiré mon regard...

 

 

chine2707

 

IMGP1140

 

 

Posté par Emma_MA à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

mercredi 20 août 2014

Devoir de vacances

Nous nous étions fixés, en guise de devoirs de vacances, la réfection de notre chambre... La météo capricieuse nous a bien aidé, nous évitant des tentations de balades ou sorties à la plage, et donc devoir terminé à temps :-). J'aime beaucoup le résultat, je rêvais d'une chambre dépouillée, c'est  sans aucun doute la pièce la plus sobre de la maison, mais j'ai besoin de cette sobriété pour y paresser en toute quiétude. Nous avons posé un parquet en chêne, refait les peintures, 3 couches ont été nécessaires pour obtenir LE bon blanc, lumineux mais pas éblouissant,  réchauffé par les tons blonds du parquets et les rideaux, des draps anciens  en lin trés simples, qui ont encore leur couleur bis.

 

 

 

chambreb

chambrea

IMGP1174

IMGP1171

 

 

Psstt...merci beaucoup à mes lectrices qui sont passées me rendre viste à Touques ce week-end, c'est toujours un moment heureux pour moi, vraiment!

 

 

Posté par Emma_MA à 15:35 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

samedi 2 août 2014

Mes bonnes adresses dans les Pyrénées Orientales

Le Roussillon entre Argelés sur Mer et l'Espagne est vraiment un endroit cher à mon coeur, nous y revenons passer quelques jours chaque année, avec toujours autant de plaisir...

Voici donc quelques une de mes bonnes adresses, que je vous recommande. Certes, ce sont des endroits qu'il vaut mieux découvrir en juin, comme nous, ou bien en septembre, il y a moins de monde, les personnes sont davantage disponibles et souvent le service est un peu meilleur. Mais ce n'est pas toujours possible, je le sais bien.

Côté hébergement, je vous conseille cette maison d'hôtes, le Mas du Sabartes à Trouillas. Certes, un peu éloigné de la côte, mais son emplacement garantit un calme absolu, appréciable. On y est reçu comme chez des amis, les chambres sont accueillantes, la piscine trés agréable, et souvent déserte hors période scolaire, on y découvre la cuisine régionale, et l'accueil est adorable, tout en simplicité. A goûter les confitures maison et l'huile d'olive produite sur le domaine. Dites que vous venez de ma part :-)

Pas facile de trouver de bons restaurants à Argeles sur Mer, c'est plutôt le genre piège à touristes, en revanche je vous conseille L'Exotic Café, tout prés de la place centrale, et face à la mer. Les cocktails y sont excellents et on peut se restaurer avec les planches de tapas, délicieuses et qui peuvent faire office de repas, les parts sont conséquentes. A Argeles-Village, il faut essayer le restaurant La Bartavelle. Attention, le restaurant est tout petit, il faut réserver plusieurs jours à l'avance.

Collioure, c'est l'endroit à visiter et à ne pas manquer. Le café en terrasse, face à la plage, au petit matin c'est ce qui se rapproche le plus du bonheur, il n'y a encore pas de monde, juste nous et la mer, à tester! Le stationnement est problématique à Collioure, le mieux c'est de se garer au parking de la gare, certes payant, mais central. Ici aussi, les bons restaurants ne sont pas légion, aussi je vous conseille ce minuscule restaurant à tapas, La cuisine comptoir, les tapas y sont cuisinés à partir de procduits frais et excellents. Il n'est pas possible de réserver, donc, il faut arriver assez tôt, attention tout de même, l'addition grimpe trés vite... Un restaurant traditionnel, qui ne cuisine que des produits locaux et frais, le Vauban. Tout y est excellent, l'accueil et le chef trés sympathiques, les prix doux pour un endroit aussi touristique, que demander de plus!

A Banyuls, aprés avoir lézardé sur une toute petite plage juste en face, la crique des Elmes, il faut déjeuner ou dîner à la Littorine, pour la cuisine délicieuse et la vue incroyable.

Cette région, véritablement entre mer et montagnes est à découvrir, pour le charme de ses petits villages perchés, ses plages mais aussi pour son histoire, entre châteaux cathares et abbayes.

Bonnes vacances si vous partez!

 

Posté par Emma_MA à 20:03 - Commentaires [7] - Permalien [#]



Fin »