dimanche 30 septembre 2012

Cloche...

 

Mis sous cloche*, le plus simple des cake prend tout de suite des airs de gâteau du dimanche...

Bon dimanche  à vous, ici l'été joue les prolongations.

 

cloche-b

cloche-a

* Cloche à gâteaux dénichée chez  &caetera-etc... Merci Nicole!

 

 

Posté par Emma_MA à 12:39 - Commentaires [11] - Permalien [#]


jeudi 27 septembre 2012

Inspiration

 

J'avais bien aimé une lampe étonnante, semblable, vue chez Bord de Scène. J'avais déjà la corbeille à papier années 50, rouillée à souhait.  Les amis, famille et voisins ont été mis à contribution pour récupérer les ampoules usagées, il en faut un certain nombre,  heureusement, j'ai découvert que je pouvais aussi trouver mon bonheur,  dans les bacs de recyclage des magasins de bricolage. Un fil électrique avec une douille, une ampoule neuve cette fois et une lampe de plus pour illuminer mes soirées ...

 

DSC06590

corbeille

 

Je n'aime pas beaucoup cette période entre deux saisons, et particulièrement celle-ci, la nuit tombe vite, il est temps de rallumer toutes les lampes, et bientôt ce sera celui des bougies qui font les soirées et l'ambiance chaleureuses et douces...

 

Posté par Emma_MA à 13:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

mercredi 26 septembre 2012

Haras du Pin

Ici, si vous êtes cheval, tout n'est que luxe, calme et volupté.

Cela sent bon le cuir ciré, le goudron de Norvège pour les sabots, le foin.

Et ne résonnent que les cliquetis des fers sur le pavé, les hennissements qui se répondent, et le frottement d'un balai qui traque le moindre brin de paille échappé des box. C'est extraordinairement calme.

 

DSC06562

 

WEEK END OURASI SEPT 12

 

DSC06566

 

DSC06568

 

DSC06567

 

 

Si la vie est un film de rien, ce passage était vraiment bien, vraiment bien. Merci mon chéri de si bien me connaître...

 

Posté par Emma_MA à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 25 septembre 2012

Lectures estivales...

cvt_Je-vais-passer-pour-un-vieux-con-et-autres-petites_826 

Ce dernier livre de Philippe Delerm est tout à fait dans la même veine qu'un de ses livres précédents, Ma grand-mère avait les mêmes.
Philippe Delerm décortique ces petites phrases qu'on dit sans réfléchir et qui se révèlent pourtant lourdes de sens. Je suis une fan de Philippe Delerm, mais j'ai trouvé ce dernier opus un peu inconsistant, et je suis restée sur ma faim. Malgré tout, on retrouve toujours l'écriture si agréable de Delerm, on peut piocher un passage au hasard, juste pour le plaisir d'entendre la petite musique de Delerm.

 

cvt_Les-Tricoteuses-du-bord-de-mer_3606

Une jeune femme, mère de deux jeunes garçons, à la suite du décés de son mari, décide de tout plaquer et de changer de vie. Elle ouvre une boutique de tricot, dans une petite ville du bord de mer, et décide d'y adjoindre un club de tricot où les passionnées pourront venir se retrouver et échanger conseils, modèles ou confidences.
Si vous aimez les comedies romantiques et le tricot, ce livre est pour vous. A sa lecture, on passe un moment agréable, sans prise de tête inutile.

 

cvt_Lete-tous-les-chats-sennuient_7633

La mode est aux polars qui se déroulent à l'étranger, mais rarement comme celui-ci, dans la région de Perpignan! Le Roussillon, ses plages, son Canigou, et au milieu de ces paysages de rêve, des meurtres de jeunes filles inexpliqués. Un flic assez désabusé, en pleine crise conjugale, va mener l'enquête. Trés sympa!
  

lesoreillesdebuster

Ce roman explore une relation mère-fille poussée à son paroxysme. Dés le début, la narratrice, la fille, nous annonce qu'elle a tué sa mère. Mort symbolique ou réelle, on ne sait trop au début puis on comprend rapidement qu'il s'agit d'un vrai crime. Un peu dérangeant pour le lecteur, cette relation destructrice, une fille qui va désespérément chercher un peu d'amour et d'attentions chez sa mère, jusqu'au jour où elle décidera qu'elle n'a d'autre issue pour survivre que de tuer sa mère, égocentrique et vénéneuse.
Bon roman, mais je me suis un peu ennuyée à sa lecture.

 

cvt_LAmour-en-marge_8615 

J'ai découvert ce livre grâce à l'opération Masse Critique, un livre offert par Babelio en échange d'une critique. Je ne connaissais pas l'auteure, Françoise Rey, ni ses oeuvres précédentes.
L'Amour en marge appartient à la catégorie des livres "pour adultes avertis", bref, c'est un roman érotique. Effectivement, rien à redire, il tient ses promesses, l'auteur explore toutes les facettes des fantasmes qui nous trottent dans la tête (enfin, ceux et celles qui l'avouent), hommes ou femmes.
En l'occurence, dans ce roman, Françoise Rey fait rencontrer à son héroïne une belle brochette de marginaux en tous genres, tous prêts à céder à ses moindres désirs.
C'est un livre à lire à deux, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur qui mêle une pointe d'humour à ses scènes très crues, et au final, dans ce recueil de nouvelles  le sexe est à la fois jouissif et ludique.  A noter, une trés belle jaquette en noir et blanc.

Posté par Emma_MA à 16:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

 

Depuis toute petite, je suis une fervente passionnée des chevaux. Aussi, quand mon chéri a décidé de me concoter un week-end surprise, histoire de m'aider tout en douceur à passer le cap d'une année de plus, le thème était simple à trouver...

Beaucoup d'émotion d'abord, avec la rencontre d'une légende vivante, un cheval qui a fait rêver un nombre incroyable de personnes, dont moi, depuis des années. Mes premiers souvenirs sont toujours liés aux chevaux, notamment aux courses que mon grand-père m'emmenait voir à l'hippodrome de La Cépière, à Toulouse, un des temples des courses de trot. J'ai encore dans mon oreille, le claquement de son porte-monnaie, celui qu'on pinçait pour ouvrir, et dans lequel il rangeait les tickets de PMU, en espérant gagner le tiercé. Depuis, j'ai conservé une tendresse particulière pour les trotteurs, et  pour le plus célèbre et le meilleur d'entre eux à ce jour , Ourasi, qui porte bien ses 32 ans. C'est un peu comme si un fana de foot rencontrait Pelé, ou un fan de F1, Senna !

ourasi-a

ourasi-e

ourasi-n

C'est un incroyable cadeau pour moi, mon chéri a  contacté la personne qui s'en occupe, dans un trés bel haras privé, a pris rendez-vous et nous y avons passé un long moment. Les plus beaux cadeaux  ne sont pas toujours ceux qui s'achètent...

Nous avons ensuite poursuivi notre route vers l'étape suivante, dans l'Orne, tout proche du Haras du Pin, un endroit magnifique, totalement enfoui au coeur d'une forêt, un ancien pavillon de chasse...

 

DSC06556

Le Pavillon de Gouffern

 

Le lendemain, le Haras du Pin nous attendait...

 

 

 Pssitt...  vous avez remarqué ce blog sort enfin de sa léthargie estivale, il est temps de reprendre la plume, merci aux fidèles dont je lis les commentaires toujours avec gourmandise, et bienvenue aux nouvelles :-)

 

 

Posté par Emma_MA à 12:18 - Commentaires [14] - Permalien [#]