lundi 20 août 2012

La terrasse à Varengeville sur Mer

Se perdre au hasard des petites routes de Normandie, permet souvent de tomber par hasard sur un joli paysage ou comme cette fois-ci, sur un étonnant hôtel restaurant, La terrasse.

Perdu tout au bout d'une jolie route qui mène droit à la falaise et serpente entre des propriétés closes, on les devine magnifiques et trés discrètes, comme le sont  souvent les maisons à Varengeville, un hôtel-restaurant.

Tout à fait étonnant, on se croirait dans un film de Rohmer, cet endroit aurait pu servir de décor à Pauline à la plage, on y trouve des ados boudeurs qui s'ennuient et tapotent sur leur téléphone, les jeunes couples avec bébé et des couples beaucoup plus agés qui arrivent à table avec leur petit pilulier respectif et n'échangent pas un mot de tout le repas. Plutôt pension de famille que restaurant, on peut cependant y dîner. La clientèle, ce soir là, était surtout étrangère.

Je vais être sincère, ce n'est pas forcément pour la cuisine (poissons et fruits de mer corrects) pas trés imaginative, qu'il faut choisir cet endroit, mais pour la vue inoubliable, à quelques mètres de la falaise qui donne sur la mer, avec au premier plan des prés avec vaches et chevaux. Elle mérite de passer outre une décoration pas trés soignée et les tables et chaises en plastique de la véranda. Avant ou aprés le repas, il faut absolument prendre le petit chemin qui mène au bord de la falaise, et y contempler le coucher du soleil, ou la vue sur Dieppe au loin. Un peu plus bas, on peut accéder à une petite plage. C'est une adresse parfaite pour un week-end en amoureux, d'autant qu'à Varengeville, les hébergements sont rares.

 

laterrasse-c

laterrasse-a

laterrasse-b

 

Tous les détails sur le site: La terrasse

 

 

Posté par Emma_MA à 13:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


vendredi 17 août 2012

J'avais dit oui à ces vacances dans le Morbihan, un peu à contre-coeur, tant il me semblait que loin de la Méditerranée, je ne pourrais pas les apprécier... Quelle belle bêtise, de la presqu'île de Quiberon, j'ai tout aimé, les paysages sauvages, le ciel si changeant mais qui fait aimer la pluie puisqu'on sait qu'elle sera suivie aussitôt du soleil, la plage à marée basse, à marée haute, la pêche à pied et le farniente à l'abri des rochers. Les petits marchés, où l' on se rend en vélo à la rencontre des producteurs ou des pêcheurs locaux. Le petit port de Portivy, le café où l'apéro dure des heures, d'où on observe les personnes se faire copieusement arrosées par les vagues sur la jetée, et le retour des bâteaux. Un village préservé, sans trop de monde, qui fleure bon les vacances dans les maisons de famille, les tribus d'enfants en marinières et épuisette sur l'épaule et les crêpes beurre-sucre pour le goûter...

 

vac-h

vac-d

vac-e

vac-f

vac-g

vac-l

vac-h

vac-i

vac-j

vac-k

 

Posté par Emma_MA à 17:09 - Commentaires [20] - Permalien [#]